Ma vérité sur le lissage brésilien (ou soin kératine)

Qu’est-ce qu’un lissage brésilien ou un soin kératine ?

Le lissage brésilien ou soin kératine vous a été vendu comme un soin profond du cheveu, qui le détend, l’assoupli, le nourrit voire le soigne en profondeur? Et vous tombez de haut aujourd’hui? C’est bien là le problème.

Ne vous y laissez pas prendre, j’y ai eu recours à plusieurs reprises, et ça n’est au fond et à mon sens rien d’autre qu’un concentré de silicones que l’on soude sur le cheveu pour en effet le détendre, mais sans le moins du monde le nourrir ni le soigner.

Ce soin a de nombreux adeptes et fait le bonheur de beaucoup, hommes et femmes, même si les femmes sont majoritairement concernées.

Pour appuyer mes propos et expliquer mon amertume sur le sujet, je vais vous en dire davantage sur le procédé du lissage brésilien, et sur ses effets sur mes cheveux. Si vous avez craqué pour le lissage kératine, je suis sûre que votre expérience se rapproche de la mienne et que vous y trouverez plus d’une similitude.

Déroulé d’un RDV pour un lissage brésilien :

En salon ou à domicile, les étapes ont toujours sensiblement été les mêmes en ce qui me concerne :

  • Avant tout, la coiffeuse ou le coiffeur réalise un shampoing clarifiant. C’est un shampoing qui retire tous les produits accumulés sur les cheveux : restes de masques, restes de soins, restes de silicones… (nos produits quotidiens laissent des résidus qui peuvent empêcher le produit de se fixer sur le cheveu),
  • Seconde étape, l’application du produit lissant (qui à ce stade pique déjà les yeux soit dit en passant). C’est un produit conditionné en bouteille d’une assez grande contenance (à vue d’œil, au minimum 75 cl si ce n’est 1L),
  • Troisième étape, un temps de repos (facultatif d’après ce que j’ai compris),
  • Quatrième étape, le lissage des cheveux mèche à mèche sans avoir rincé le produit. D’où le mot « souder » que j’ai utilisé plus haut, ça me donne vraiment l’impression que l’on « soude » le produit sur le cheveu grâce à la chaleur. Cette étape de lissage se fait aux plaques et petite mèche par petite mèche. Et croyez moi, ça pique les yeux. Ça pique vraiment très fort.

À l’issue de toutes ces étapes, les cheveux sont lisses, droits comme des baguettes et un brin alourdis, et il est vivement recommandé par le professionnel de la coiffure de ne pas les attacher ni les mettre en contact avec la moindre goutte d’eau pendant au minimum 3 jours.
Il est également recommandé de passer les plaques autant que possible pour continuer ce travail de fixation du produit sur le cheveu.
À l’issue des 3 jours, il est recommandé de laver ses cheveux une première fois à l’eau ou directement au shampoing sans sulfates (SLS). Les sulfates se divisent en plusieurs catégories et sont des agents lavants plus ou moins irritants. Il sont agressifs, et s’il est recommandé de s’en passer en temps normal, c’est d’autant plus le cas avec un lissage brésilien sur la tête : ils le détériorent et impactent clairement sa durée à la baisse.

L’après lissage brésilien : les « pellicules » ou dépôts de kératine, cet enfer…

À chaque fois que je suis passée entre les mains d’un.e professionnel.le pour un soin kératine, j’ai été ravie. Heureuse de voir mes cheveux lisses, souples et brillants, quoiqu’un peu plus lourds que d’habitude. Je me suis appliquée à suivre les recommandations qui consistent à éviter l’eau au moins 3 jours et le plus longtemps possible. Comme recommandé, je passais aléatoirement les plaques sur mes longueurs pour fixer davantage le produit. Comme recommandé, tous mes produits capillaires étaient sans sulfates. J’ai supporté la lourdeur de mes cheveux et le gras de mes racines. Patiemment. Après tout c’est le prix à payer pour avoir de beaux cheveux, non? C’est ce que je me dis pour prendre mon mal en patience. J’ai passé toutes les étapes avec brio. Et je suis convaincue que toi, qui lit cet article, qui est peut-être passé.e par les mêmes étapes que moi, tu les a surmontées toi aussi non sans peine mais avec succès.
Mais je n’ai jamais réussi à contourner une étape horrible, affreuse, vraiment très compliquée à gérer : les énormes particules de kératine qui se détachent du cuir chevelu et forment des amas de « pellicules » absolument dégoûtants.
Ce dépôt est dû d’après mes recherches au produit lissant qui, lorsqu’il est posé trop près des racines du cheveu, se détache ensuite de la peau du cuir chevelu par morceaux plus ou moins gros et forme des amas blancs disgracieux.

Comment se débarrasser de ces dépôts de kératine rapidement?

Faire 2, 3, 6, 12 shampooings à la suite? J’ai essayé. Utiliser un shampoing avec SLS? Aussi. J’ai tenté le gommage du cuir chevelu, le bain d’huile, la méthode douce en lavant mes cheveux sans trop frotter le cuir chevelu. Rien à faire. Je suis navrée de constater que ces dépôts gâchent le plaisir du lissage brésilien et gâchent aussi ses effets car je ne supporte pas de rester avec et je fais des shampoings à répétition : rien de mieux pour virer la matière et ses effets plus rapidement qu’il ne faut !
J’ai passé des semaines entières avec des coiffures camouflage en utilisant des bandeaux, des serre tête ou des bandanas…
Et un jour, particulièrement agacée, j’ai fini par m’en débarrasser avec un peigne anti poux, mèche par mèche, en grattant jusqu’au cuir chevelu.

Le lissage brésilien? Plus jamais !

Assumer ses propres cheveux, être soi-même, sublimer son corps tel qu’il est, telle serait la posture idéale. En attendant, j’ai opté pour la solution du Steampod, un lisseur vapeur assez efficace et qui me fait gagner un temps fou en comparaison avec un autre. Je l’utilise quand j’ai envie d’avoir les cheveux lisses, sinon je fais des coiffures protectrices pour dormir, j’essaie d’utiliser les bons produits, de protéger mes couleurs… et de laisser mes cheveux vivre.

Pourquoi je reviens toujours… ou le cercle vicieux du lissage brésilien.

À chaque fois que je me laisse tenter, c’est pour gagner en facilité.
Mais à chaque fois que je reviens, je regrette dès l’instant où la première « pellicule » fait son apparition.
En définitive, je craque pour cacher la misère d’un cheveu sec et abîmé, mais je l’emprisonne dans un cocktail chimique, je le fragilise plus encore, et je l’assèche davantage en le privant de toute forme de soin pendant 4 à 6 mois. Car le lissage kératine, c’est une barrière entre le cheveu et le reste du monde : le cheveu est beau en apparence, mais derrière cette barrière chimique, il étouffe, il souffre, et si je puis dire, il meurt.

Je ne prétends pas ne plus jamais revenir au lissage brésilien/kératine ou à une autre forme de lissage. Les méthodes évoluent et d’autres techniques font leur apparition, il est possible que je me laisse tenter à un moment donné par une méthode ou par une autre. Mais à chaque fois que je penserai lissage brésilien, je penserai « ENORMES PELLICULES », et croyez moi, ça refroidi…

Cet article a été écrit avec tout le respect que j’ai envers chacune des personnes ayant réalisé un lissage kératine sur mes cheveux. Rien de personnel dans mes propos. Merci pour votre lecture !

Selmoon.

Publicités

16 réflexions sur “Ma vérité sur le lissage brésilien (ou soin kératine)

  1. Merci de partager ton histoire car j’étais emballé par le lissage brésilien mais maintenant je suis retisante..

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s